Dirty South 'With You' (Astralwerks) | DJMAG France - Suisse - Belgique
Dirty South 'With You' (Astralwerks)

Dirty South 'With You' (Astralwerks)

L'avis de la rédaction

Alors que l'album ne sera disponible que le 4 Novembre, le court-métrage est déjà sur iTunes et en projection dans plusieurs salles...

With You', un album cinématique

Il rassemble un casting de jeunes acteurs talentueux, mais aussi Gary Dourdan, connu pour son rôle dans la série CSI, James Devoti (Modern Family) et la sublime Nathalie Kelley (Fast & Furious). Le premier interprète le rôle d'un mystérieux guitariste marginal, tandis que les deux autres jouent les amoureux à l'âge adulte. Ce court-métrage de 35 minutes souffre parfois de longueurs mais, dans l'ensemble, il parvient à capter l'attention et permet une écoute différente de l'album.

Il faut dire que Dirty South a écrit ce film après avoir composé les titres de l'album. L'histoire est assez longue à se mettre en place, basée sur des aller-retours permanents entre le passé, le présent et le futur. La rencontre de ces deux adolescents tourne à l'histoire d'amour abstraite, entre imaginaire, psychologie et rêve. Ils se retrouvent à plusieurs moments de leur vie, après des accidents où l'un sauve l'autre. Mais le pouvoir magique de la jeune fille se retourne contre le garçon au moment du premier baiser. Puis 15 ans après, se retourne contre la jeune femme. Bref, pendant 35 minutes, on assiste à l'amour tantôt réel, tantôt fictif, de ces deux personnages centraux, filmés avec une belle sensibilité de la part du DJ.

On est bien loin de ses DJ sets endiablés en mode "put your hands up". L'Australien sort ici une fresque sonore et visuelle que peu de DJ's sont capables d'imaginer. En ce sens, il s'élève nettement au-dessus de la mêlée et tourne une nouvelle page de sa carrière. Les titres de l'album prennent tout leur sens comme bande son de ce film, même s'il y a parfois certaines récurrences. L'écriture, les mélodies et l'apport indéniable des différents auteurs-interprètes font la différence et permettent à cet album d'être agréable d'un bout à l'autre. Entre Moby ('Drifting') et U2 ('One Breath'), avec tout de même des rythmiques souvent binaires et housy, cette bande son ne peut pas laisser indifférent.

Kids Without Instruments sublime l'énergie progressive-house de 'Run Run Run'. Les voix de J.Hart, Royelle, Some Kinda Wonderful, Rudy, Ruben Haze, FMLYBND et Sam Martin accompagnent Dirty South dans cette aventure musicale qui déborde de créativité. Souvent, les morceaux sont construits autour de beaux accords de guitare et des lignes de chant pop ('In The Shadow') mais on a aussi des passages plus trip-hop dans l'esprit ('Freefallin', 'The Best Days','The Unknown' et ses nappes poignantes), criants de beauté.

La force de Dirty South sur cet album, c'est une qualité d'écriture à toute épreuve, avec l'apport inestimable de ces chanteurs, pour la plupart inconnus, qu'il est allé chercher. 'Tunnel Vision' (qui figurera sur la bande son du jeu vidéo FIFA 15) et sa rolling bass dégage une intensité digne du film Drive, qui contraste avec la légèreté des pianos sur 'Walking on the sun' ou 'Unbreakable', le titre le plus dansant.

Seul petit bémol de l'album sur la longueur, c'est le spectre harmonique très réduit. On a l'impression de tourner toujours sur les mêmes accords, mais cela est compensé encore une fois par la qualité de production et les featurings de haut rang, tous remarquables. Et puis cela le rend d'autant plus facile d'accès. Franchement, sur ces 12 titres, on ne trouve pas grand chose à jeter. Dirty South a de quoi ici clouer le bec aux fans d'EDM et à beaucoup de ses potes DJ !

Album 'With You' (Astralwerks) disponible le 4/11/2014

Articles

Vidéos

Commentaires

Partager

Publicité